[ flash mob ] Hacker les espaces publics immatériels. Place de la République. Paris. 28 mars 2015.

Hacker les espaces publics immateriels : quand les artistes se saisissent de la radio et des réseaux sociaux.

Dans le cadre du cycle D’ici à demain, rencontres autour des enjeux de l’art et de la création en espace public, le Master professionnel Projets culturels dans l’espace public de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne mettait en œuvre une expérience collective et contributive, co-organisée avec le collectif Kom.post.
Au travers l’usage du son, du mobile et des réseaux sociaux, les participants étaient invités à interroger et à écrire collectivement la mémoire de la Place de la République à Paris.

17029895582_cd22d5d084_o

Présentation

Le 28 mars 2015, de 10h à 13h, la Place de la République se ré-active. 
De quelles manifestations les espaces publics immatériels peuvent-ils être le lieu ?
Nous vous proposons de rejoindre un flash mob pour écrire collectivement, par le son et les réseaux sociaux, la mémoire de la Place de la République.
Si la Place de La République constitue un lieu symbolique du rassemblement citoyen, nous souhaitons interroger sa temporalité, sa mémoire, ce qui est, ce qui reste, ce qui s’efface. Nous nous saisissons des espaces immatériels en tant que lieu de remobilisation des strates d’histoires de la Place. Nous traversons les mémoires de ceux qui y passent, ceux qui l’habitent, ceux qui l’occupent.
Nous nous rassemblons à partir de 10h pour raconter collectivement la Place de la République.
Par les réseaux sociaux : chacun s’installe où il le souhaite, pour décrire, raconter, témoigner, interroger la Place de la République. Sur les réseaux twitter, facebook, instagram ou soundcloud, chaque message est accompagné du mot-clé #icidemain
Par le son : chacun peut témoigner et prendre la parole en contribuant via l’application Sonospheres à enregistrer des contributions sonores géolocalisées sur la Place.Pour télécharger l’application Sonospheres (Kom.post & Orbe) :
> Sonospheres sur AppStore

Cette expérience collective est co-organisé avec le collectif Kompost et le Master 1 Métiers des Arts et de la Culture de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Elle précède la rencontre « Hacker les espaces publics immatériels : quand les artistes se saisissent de la radio et des réseaux sociaux », préparée par Coralie Durand, Ariane Leblanc, Lou Paquet, Chloé Penha (avril 2015).Elle s’inscrit dans le cadre du cycle art [espace] public, 10 rencontres-débats visant à présenter 10 lignes de force pour la création artistique en espace public des 10 prochaines années.

Programme complet : http://masterpcep.over-blog.com/

 

Restitution

Images et extraits sonores  :

16408920484_300e9c816a_o

17030489621_305fbed805_o

16843550258_e3208fcf14_o(1)

16843573108_9b2fb86d69_o

17029895232_216b614293_o

17029909442_ce9ec0701f_o

16408930714_ef054edc0b_o

16823947087_b83767de59_o